Bienvenue à Martine Magnin

31015 nuances de meresPar Frédéric Candian, auteur de plusieurs romans, dont Deux âmes dans l’antre des fous (Publibook, 2002) et La communauté de Thésée (Edilivre, 2009), ainsi que du recueil de nouvelles Le langage des oiseaux (Edilivre, 2015). Son site web : www.fredcandian.fr

Dans la famille Jevoushais, je demande la mère. Comment, il n’y aurait pas de mère dans la famille Jevoushais? Elles appartiendraient donc toutes à la famille Jevousaime? Une vision un peu idyllique, non?

En tout cas, L’ami des auteurs connaît quelqu’un qui ne partagerait sûrement pas un tel angélisme. Une auteure, oui messieurs dames. Une auteure qui se nomme Martine Magnin et que j’accueille avec plaisir dans la communauté des auteurs qui n’obtiendront pas le Goncourt mais qui valent quand même le détour.

Et croyez-moi, sur les mères, Martine Magnin en connaît un rayon. C’est d’ailleurs pourquoi elle se montre aussi irrévérencieuse dans 15 nuances de mères, paru chez JDH Editions. Et puisque la Fête des mères approche, Martine Magnin ne se gêne pas pour la célébrer à sa manière, avec humour certes, mais un humour piquant qui en démangera quelques-unes.

baniere-tipeee

Vous l’aurez compris, Martine Magnin brise dans ce livre le mythe de la mère idéale et règle sans doutes quelques comptes personnels au passage.

Bon ben, sur ce, j’y vais, moi, je ne veux pas être mêlé à tout ça… Qui? Martine Magnin? Connais pas… En tout cas, au revoir… Excusez-moi, je suis pressé, on m’attend… Quoi? Je ne vous entends plus… Allô? Allô?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *