Femme de l’être, de Béatrice Ducroux

310femmedeletrePar Frédéric Candian, auteur de plusieurs romans, dont Deux âmes dans l’antre des fous (Publibook, 2002) et La communauté de Thésée (Edilivre, 2009), ainsi que du recueil de nouvelles Le langage des oiseaux (Edilivre, 2015). Son site web : www.fredcandian.fr

Une couverture sobre, sans illustration, comme pour souligner une austérité de façade, l’austérité qu’il faut parfois réussir à dépasser avant d’en arriver à l’essentiel, les mots et le sens qu’on veut bien leur donner, les images qu’ils font naître en nous.

Pour une Femme de l’être telle que Béatrice Ducroux, c’est inné. L’ami des auteurs l’avait déjà constaté avec Poéthique. Décidément, Béatrice Ducroux aime les jeux de mots, et ceux que l’auteure a choisi comme titres me semblent particulièrement efficaces.

Je suppose que les poèmes que l’on peut découvrir à l’intérieur leur font également la part belle. Découvrir tous ces trésors ne vaut-il pas la peine de franchir l’obstacle de cette couverture uniforme?

La réponse est comme la vérité. Intérieure, cachée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *