Bienvenue à Jeanne Guyon

C’est un sujet douloureux qu’aborde le livre de Jeanne Guyon intitulé Comme un vaisseau qui prend le large. La maladie d’Alzheimer est toujours, pour les enfants de la personne malade, une épreuve difficile à surmonter.

A chacun de trouver les moyens et les exutoires pour affronter les difficultés de l’accompagnement des malades.

Dans le cas de Jeanne Guyon, ce parcours difficile est devenu, grâce à la plume, une aventure littéraire empreinte de poésie. le livre est construit comme un dialogue, un monologue plutôt, dans lequel Jeanne Guyon tutoie sa mère dont la conscience, à l’image d’un navire qui s’éloigne, semble prendre le large vers un monde inconnu.

Inconnu pour nous, l’est-il aussi pour la personne malade? Ou ce monde que nous ne percevons pas lui est-il si familier qu’il l’appelle et la rassure?

Pour imaginer ce monde et l’appréhender, Jeanne Guyon use d’une imagerie poétique et de la magie des mots, le meilleur moyen pour elle d’accompagner sa mère, cet être si vivant et si proche, jusqu’aux confins de ce voyage sans retour.

interview de Vincent Blénet par Sandrine Turquier, poétesse 1/3

À l’occasion de la sortie de son nouvel ouvrage « Mort sûre d’amours » publié aux Éditions « La Compagnie Littéraire », l’auteur Vincent Blénet qui signe ici son dix-septième roman répond aux questions de Sandrine Turquier poétesse.

Sandrine Turquier : Vincent Blénet, bonjour, « Mort sûre d’amours », est votre dernier ouvrage publié aux Éditions « La Compagnie Littéraire », considérez-vous qu’il représente le livre de la maturité et du dépassement de soi par la puissance de vos confidences où les faiblesses, les forces et la révolte sensuelle et sociétale qui brûlent en vous dénonce plus que jamais votre incompréhension d’un monde déséquilibré et dans lequel vous vous sentez toujours rejeté et incompris ?

Vincent Blénet :

J’avance au fur et à mesure de mes ouvrages, péniblement, difficilement, parfois à reculons sur un fil vertigineux, j’avance comme un otage de l’existence au-dessus d’un champ de mines explosives, radioactives, je fais mon cheminement, progressivement et chacun de mes livres illustre mon évolution de vie. D’ailleurs mes titres ont un lien avec mon état d’esprit du moment et du temps d’écriture de l’ouvrage qui est publié. Read more

Bienvenue à Nanno Bolt

Tous les livres ne peuvent pas s’adresser au grand public. Le dernier livre de Nanno Bolt, nouvel auteur publié chez la Compagnie littéraire, est l’un de ces ouvrages écrits par un spécialiste pour des spécialistes, qu’ils soient scientifiques ou historiens.

Bien sûr, que cela ne dissuade pas les curieux de découvrir Les apothicaires en Bourgogne médiévale (1200-1600).

Nanno Bolt, n’en est certes pas à son premier livre, mais ses nombreuses publications se cantonnaient au départ au domaine de la chimie, sa spécialité.

Dans ce nouvel ouvrage, abondamment documenté, Nanno Bolt aborde tous les aspects de la vie et du travail des apothicaires bourguignons de l’époque.

A l’aspect scientifique s’ajoute donc l’aspect historique. Un livre pluridisciplinaire, donc, qui s’adresse en priorité les spécialistes dans les domaines concernés, mais qui ravira aussi certainement les médiévistes et autres curieux férus d’érudition.

Mort sûre d’amours, de Vincent Blénet

Chez Vincent Blénet, la douleur, l’angoisse et le sentiment d’oppression laissent peu de répit. Et lorsque cet auteur emblématique de la Compagnie littéraire, de livre en livre, personnifie son mal-être sous la forme de créatures surnaturelles en proie à des passions démoniaques, ce n’est que pour mieux plonger le lecteur dans le tourbillon de ses tourments.

Mais lorsqu’un gouvernement entreprend de confiner la population, de la museler et de l’assommer d’une propagande inique, le tourbillon des tourments devient alors un abîme au fond duquel l’enfermement n’est plus une vue de l’esprit, aussi chaotique soit-il. Il devient une réalité, une croix supplémentaire à porter, un fardeau quotidien.

Lorsque le prisonnier effectue quelques pas dans sa cour de promenade, les rues de Montpellier, il ne devine pas des visages derrière les masques, mais bel et bien d’autres masques, encore plus inhumains sans doute. Et lorsque sonne l’heure du couvre-feu, le théâtre d’ombres se met en pause. Montpellier se vide durant l’entracte. Read more

J’ai lu : InqEnqIncEnc (épisode pilote)

Priez pour ne jamais avoir à recourir aux services de l’agence Incoming Encounters ! En effet, si tel est le cas, c’est que vous croyez être confronté à un phénomène paranormal. Mais ce n’est qu’en pénétrant dans ses locaux, situés dans les bas fonds de Philadelphie, que vous en serez persuadé.

J’en veux pour preuve l’histoire peu banale de Denis Hurvoas, personnage principal de la saga InqEnqIncEnc (Inquiétantes Enquêtes d’Incoming Encounters), qui de correspondant de guerre, se retrouve, par voie d’héritage, détective chasseur de fantômes et d’énigmes surnaturelles.

A peine rentré de Syrie, et croyant pouvoir couler quelques jours paisibles auprès de sa famille en Provence, Denis Hurvoas découvre dans son courrier la lettre d’un notaire de Philadelphie, Maître Everett Mc Gill, qui l’invite à se faire connaître pour bénéficier du leg d’une obscure aïeule, Eleanor Throttle. Read more

La créature des roses pompons, de S de Sheratan

Dans la série des enquêtes policières et fantastiques au titre imprononçable, je demande l’épisode 8 de la saison 1. Bonne pioche, apparemment, avec ce nouveau volet de la saga INqEnqIncEnc (Inquiétantes Enquêtes d’Incoming Encounters), signée S de Sheratan.

Cet auteur arrivé au sein de la Compagnie littéraire voici quelques années seulement, et déjà devenu emblématique de la petite maison d’édition, ne perd pas le rythme et enchaîne les publications, seul ou en collaboration.

Mais c’est bien ici d’un travail solo dont il s’agit. Cette fois-ci, dans La créature des roses pompons, c’est en croyant se mettre au vert après bien des péripéties que Denis Hurvoas, le personnage principal de la série, se retrouve en Irlande pour élucider une fumeuse histoire de créature mystérieuse. On imagine assez facilement des landes plongées dans le brouillard près d’un lac baptisé Loch Ness, et une ambiance à la Sherlock Holmes. Read more

L’interview de Jesus, de Bernard Rathaux

Bernard Rathaux, auteur emblématique de la Compagnie littéraire, est une encyclopédie vivante. Il suffit pour s’en convaincre de taper le nom de cet auteur prolifique dans la barre de recherche de votre blog favori.

De l’Histoire à la métaphysique et la spiritualité, le vulgarisateur Bernard Rathaux synthétise avec simplicité et précision à peu près tous les sujets, si tant est que ces derniers le passionnent.

Quel défi pouvait donc encore se lancer Bernard Rathaux? De toute évidence, L’interview de Jésus répond parfaitement à la question.

De plus, en cette époque funeste, entre glissement inquiétant vers un totalitarisme qui tait son N.O.M. et une lassitude généralisée de fin d’Empire, le livre tombe à pic. Read more

Le guerrier de la rue, de Michael Allegre

Souvenez-vous ! Nous avions laissé Michaël Allègre, ancien SDF et auteur de L’orphelin marseillais, en bien mauvaise posture à la fin de son premier volume autobiographique.

Jouant constamment sur le fil du rasoir, Michaël Allègre, alors jeune adulte, a commis l’erreur de trop et se voit rattrapé par la justice.

Et c’est ainsi que Le guerrier de la rue entre en scène. Comme on peut facilement le deviner, c’est en prison que Michaël Allègre va découvrir, dans la douleur, l’Art de la guerre.

Rien à voir, cependant, avec le mythique traité militaire signé Sun Tzu. Dans la vie de Michaël Allègre, champ de bataille rime avec champ de bitume. Read more

portrait : Fabienne Lamour

Diplômée en sciences de l’éducation, passée des ressources humaines à l’enseignement, Fabienne Lamour a choisi de partager sa vision des errements, parfois des égarements de l’amour, dans un recueil de poèmes intitulé Cœur en liberté.

Ce n’est certes pas parce qu’on s’appelle Lamour que l’on est mieux placé que qui que ce soit pour traiter de ces questions. mais ce n’est pas non plus une raison pour se l’interdire.

Pour être sûre de ne rien oublier dans ce domaine, l’auteure nantaise a bâti son recueil sous forme de triptyque. Une sorte de thèse, antithèse, synthèse qui, bien sûr, n’entend pas clôturer le sujet. Read more

Bienvenue à Alexandre Ubac

Alexandre Ubac publie chez la Compagnie littéraire un roman d’amour intitulé Dans le reflet bleu de tes yeux. L’histoire d’un jeune étudiant qui s’éveille aux sentiments et à la sensualité. Vous trouvez le propos un peu mièvre? Un peu naïf?

On est en droit de le penser, certes, sauf qu’en ces temps où les adolescents se croisent masqués, que deviennent les sourires et les échanges sociaux à l’âge où se créent les premières rencontres?

Comme on l’entend parfois, nous ne sommes jeunes qu’une seule fois. Que restera-t-il, après le Covid, de ces longs mois de restrictions de nos libertés élémentaires?

Il est trop tôt pour le dire. Néanmoins, le contexte confère au livre d’Alexandre Ubac une aura militante, certes non recherchée, mais bien présente. Read more

1 2 3 56