L’ami des auteurs corrige vos manuscrits

310langage_des_oiseauxPar Frédéric Candian, auteur de plusieurs romans, dont Deux âmes dans l’antre des fous (Publibook, 2002) et La communauté de Thésée (Edilivre, 2009), ainsi que du recueil de nouvelles Le langage des oiseaux (Edilivre, 2015). Son site web : www.fredcandian.fr

Depuis trois ans, L’ami des auteurs se bat pour aider les écrivains, débutants ou non, qui manquent de l’expérience, de l’audace ou de la notoriété nécessaire pour se faire connaître auprès des médias ou sur le web. Un grand nombre d’auteurs indépendants m’ont fait confiance, ainsi que des maisons d’édition telles que la Compagnie littéraire et je les en remercie.

Des opérations ont été tentées comme Participez à un salon du livre avec L’ami des auteurs, avec un résultat mitigé. Mais qui ne tente rien…

Très bientôt, je vous annoncerai le franchissement d’une nouvelle étape qui va toujours dans le même sens : favoriser l’émergence d’un « marché parallèle » du livre, un marché du livre d’où seraient bannis les Houellebecq, Levy, Rowling, Musso et autres Nothomb et qui mettrait en vedette les Fredel, Guernion, Raux, Ravel et autres illustres inconnus de la graaaaande littérature.

Seulement voilà, pour pouvoir sortir de la Cour des miracles et mettre à bas l’hégémonie du cercle très fermé des élites germanopratines, encore faut-il se donner les moyens de produire des textes de qualité sur le fond et sur la forme. Je lis beaucoup de livres d’auteurs « amateurs » et constate souvent de trop nombreuses faiblesses tant au niveau de l’orthographe que de la syntaxe. Je ne parle même pas de l’abondance de clichés ou d’incohérences scénaristiques. Inutile de chercher plus loin les raisons qui ont pu valoir à des auteurs des refus chez les éditeurs.

Depuis trois ans, donc, et peut-être que beaucoup d’entre vous l’ignorent encore, L’ami des auteurs corrige également vos textes, et vous propose un système de double fichier qui vous permet de comparer facilement le manuscrit initial et sa version corrigée. Les corrections sont principalement axées sur l’orthographe, la grammaire, et la syntaxe. Pour ce qui est du fond et des incohérences que je constate trop fréquemment, je préfère ne pas y toucher, car il s’agit parfois de réécrire des pans entiers du livre et là, ce n’est pas le même métier, ni le même tarif.

Inutile cependant de développer trop de complexes, et je tiens à vous rassurer, je trouve également beaucoup de fautes dans des livres « professionnels ». Cela n’empêche donc pas ces livres d’inonder les éditeurs, les librairies et les médias. Donc gardez espoir mes amis, la Cour des miracles ne va pas tarder à engloutir Saint Germain des Prés.

La fin de l’année approche et avec elle, l’heure des bonnes résolutions. Alors si vos résolutions 2018 vont dans le sens de l’amélioration de vos textes, les miennes consistent plus que jamais à mettre mon expérience de correcteur acquise voici quelques années au sein des éditions Tatamis au service des auteurs pas ou peu médiatisés.

Pour en savoir plus, il vous suffit de me contacter via le formulaire du site prévu à cet effet (onglet Contact).

One comment

  • J’ai fait publier deux livres : un roman et un témoignage.
    Je ne suis pas satisfait de la façon dont ils sont (ne sont pas) diffusés.
    Préparant actuellement deux nouveaux ouvrages en vue de leur publication. je compte procéder de façon différente et, en premier lieu, faire corriger moi-même mes textes avant de les « soumettre ».
    Quelles sont vos conditions? Comment travaillez-vous ?
    Avez-vous un graphiste pour la réalisation de la couverture ?
    Merci.
    Bien cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *