J’ai lu : L’inaccessible étoile, de Frédéric Pinson-Meilhac

310pinson-meilhacPar Frédéric Candian, auteur de plusieurs romans, dont Deux âmes dans l’antre des fous (Publibook, 2002) et La communauté de Thésée (Edilivre, 2009), ainsi que du recueil de nouvelles Le langage des oiseaux (Edilivre, 2015). Son site web : www.fredcandian.fr

C’est toujours avec intérêt que j’aborde la lecture d’un livre sur la Franc-maçonnerie, que son auteur soit franc-maçon ou pas. Ce qui est hélas regrettable dans les deux cas, c’est qu’on n’attendra pas une grande objectivité d’un tel ouvrage. Cela tombe bien, Frédéric Pinson-Meilhac ne cherche pas l’objectivité, lui qui se livre dans son journal, L’inaccessible étoile, au récit de son initiation maçonnique.

Un récit intimiste, dans lequel on se laisse entraîner sans difficulté, relatant les doutes du profane à la veille de son passage sous le bandeau, et tout au long de sa découverte des rites et autres secrets de la Franc-maçonnerie.

Bien entendu, on sait que Frédéric Pinson-Meilhac ne peut pas tout dire, ce qui induit une certaine frustration. N’attendez-donc pas de la lecture de ce livre de longues digressions sur les mystères maçonniques, ou sur les buts de la Franc-maçonnerie. Au grand dam des passionnés d’ésotérisme, l’intérêt du livre de Frédéric Pinson-Meilhac est ailleurs.

Dans ses rencontres et ses échanges avec d’autres francs-maçons, dans ses souvenirs, où se trouvent probablement quelques-unes des péripéties qui ont conduit l’auteur sur le chemin d’une réflexion personnelle, à laquelle on adhère ou pas.

Lecture très agréable, donc, même si comme toujours, je ne peux m’empêcher d’émettre quelques réserves. Ainsi, je trouve que le livre balaie un peu vite les années, alors que nous voyons notre initié gravir à un rythme effréné les échelons de la Franc-maçonnerie: apprenti, compagnon, maître. On se doute bien que Frédéric Pinson-Meilhac passe sous silence de nombreuses péripéties.

Au final, en dit-il trop ou pas assez ? Au chapitre 7, Frédéric Pinson-Meilhac évoque un scandale qui aurait ébranlé la Franc-maçonnerie ces dernières années, mais sans donner trop de détails, encore moins de noms, secret maçonnique oblige. D’après les minces indices temporels laissés par Frédéric Pinson-Meilhac, je situe cet épisode avant les élections présidentielles de 2012. L’affaire DSK? Ou peut-être après avec l’affaire Cahuzac? Ceci n’engage que moi. En résumé, si je regrette que Frédéric Pinson-Meilhac ne soit pas plus prolixe sur cette affaire, je comprends que là n’est pas son propos, et que l’épisode ne sert dans le livre qu’à expliquer la tourmente dans laquelle s’est trouvée ballottée la Franc-maçonnerie durant quelques mois.

J’espère néanmoins avoir piqué votre curiosité et vous avoir donné envie de vous faire votre propre opinion en lisant le livre de Frédéric Pinson-Meilhac.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *