portrait : Bernard Fetter

bernard-fetter-ecrivain-pierre-du-seuilPar Frédéric Candian, auteur de plusieurs romans, dont Deux âmes dans l’antre des fous (Publibook, 2002) et La communauté de Thésée (Edilivre, 2009), ainsi que du recueil de nouvelles Le langage des oiseaux (Edilivre, 2015). Son site web : www.fredcandian.fr

Pour beaucoup d’auteurs, la vocation de l’écriture est présente depuis longtemps, voire depuis toujours. Mais parfois, il faut un déclic, pour ne pas dire un drame, sans lequel la plume ne se libère jamais.

C’est à la suite du décès de son fils que Bernard Fetter a donc libéré sa plume en 2010, alors que la poésie sommeillait en lui depuis longtemps. Mon cœur fracassé (2010), Comme une cape de soie écarlate (2012), Sur le sable et le vent (2014) ou encore La pierre du seuil (2016) en sont les manifestations, réglées comme un métronome. En effet, tous les deux ans, Bernard Fetter publie un recueil de poésie chez la Compagnie littéraire.

baniere-tipeee

Rien en 2018 ? Allons, notre poète peut bien s’offrir le temps de contempler l’horizon quelques instants avant de reprendre sa marche. Après tout, 2019 ne fait que commencer. Meilleurs vœux à lui et à tous ceux qui écrivent pour exorciser la vie, la mort, les cassures et meurtrissures en tous genres…

Bernard Fetter aime à l’occasion citer cette pensée de Pierre Dac : « Je préfère le vin d’ici que l’au-delà ».

En 2019, L’ami des auteurs vous laisse méditer là-dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *