Category Archives: interview

interview : Martine Magnin

31015 nuances de meresComment êtes-vous arrivée à l’écriture ?

C’est l’écriture qui est venue vers moi, dès l’âge de 7 ans, car je suis fille, petite  fille, et nièce d’auteurs. C’est une histoire de famille.

A qui s’adressent vos livres ?

Aux adultes de 18 à 118 ans

Quel est le sujet de votre dernier livre ?

Dans 15 Nuances de Mères, je  remets en cause, de façon irrespectueuse, la sanctification systématique des mères. J’aime le doute, l’humour, la sensibilité, la sincérité et je fuis les certitudes.

Cherchez-vous à transmettre un message dans votre livre ou vos livres, et si oui, lequel ?

Nous sommes tous, et heureusement, imparfaits. Je refuse les rituels creux et mensongers, avec lesquels on s’arrange trop facilement. Je cherche la vérité et les nuances sous les mots, sous les comportements, sous les situations les plus diverses. Read more

Interview : Marion et Scar

310marionscarComment êtes-vous arrivée à l’écriture ?

Je n’y suis pas arrivée. J’invente des histoires depuis toujours et j’ai commencé à les coucher sur du papier dès que j’ai appris à écrire. Il n’y a pas eu de déclics ou autres, ça s’est fait naturellement. Bien sûr entre mon premier texte intitulé « la princesse » et Psycrow j’ai fait un sacré chemin !

A qui s’adressent vos livres ?

Celui-ci s’adresse à ceux qui aiment le fantastique et si les fantômes ne leur font pas peur.

Quel est le sujet de votre dernier livre ?

La psychologie qui est à mon sens un thème d’actualité. Autrefois la psychologie était taboue, liée à la folie : ce n’est plus le cas aujourd’hui. Burn out, dépression et j’en passe, les gens ont besoin d’être écoutés, ce qui est le rôle du psy. Néanmoins j’ai voulu y placer une nuance fantastique. Pourquoi ? Pour créer un effet miroir : le réel et l’irréel, le rationnel du psy face à l’irrationalité de ses patients. Mais sont-ils tous « dérangés » ? N’existe-t-il pas autre chose ? Connaissons-nous tout du monde qui nous entoure ? Pouvons-nous tout expliquer ? Une vaste introspection en somme. Read more

Interview : Nicolas Pavillon

310Le_jour_o_la_France_Cover_for_Kindle (2)Comment êtes-vous arrivé à l’écriture ?

Je tenais un journal lorsque j’étais adolescent. Un journal que j’abandonnais puis que je reprenais plus tard. Avec mon entrée dans la vie active, j’ai tout arrêté. Mais aujourd’hui, l’envie d’écrire me reprend. Et je trouve qu’il se passe en ce moment tant de bouleversements dans le monde et dans nos vies que je souhaite en parler. Et je me suis dit, pourquoi pas sous la forme d’un livre ?

A qui s’adressent vos livres ?

A celles et ceux qui suivent l’actualité politique et sociale, qui s’intéressent à l’avenir de leur pays et du monde.

Quel est le sujet de votre dernier livre ?

Mon dernier livre, qui est aussi mon premier. J’ai imaginé les événements qui auraient pu survenir la nuit du second tour de l’élection présidentielle si Marine Le Pen avait été élue. Tout le monde dans la rue, soit pour applaudir, soit pour exprimer sa colère, tout cela dans un climat d’extrême tension sociale et de menace terroriste. Un cocktail explosif ! Read more

Interview : Daniel Paraire

310paraireComment êtes-vous arrivé à l’écriture ?

J’ai débuté l’écriture à partir de la 6e. J’adorais les rédactions. Plus tard, en 1993, j’ai fait un stage d’écriture avec un écrivain Parisien. J’ai appris à construire un roman.

A qui s’adressent vos livres ?

Mes livres s’adressent à un public adulte.

Quel est le sujet de votre dernier livre ?

Mon dernier livre est un roman campagnard où deux jeunes filles , pour échapper à la guerre, se retrouvent à la campagne dans la Haute Loire et découvrent le monde rural durant l’été 1944.

Cherchez-vous à transmettre un message dans votre livre ou vos livres, et si oui, lequel ?

Le message qui passe dans mes romans, est que l’homme est capable du meilleur comme du pire, mais qu’il faut quand même croire à l’amour. Read more

interview : Vincent Blénet

310cieux-fm-vincent-blenetComment êtes-vous arrivé à l’écriture ?

Dès l’adolescence j’écrivais des nouvelles, tard la nuit, afin de m’échapper de l’enfer cataclysmique des collèges. Créer est une merveilleuse thérapie pour moi. Cela m’aide à encaisser la douleur de l’existence. La Créativité à travers l’écriture m’aide à me sentir moins inutile, en un sens elle me valorise intérieurement.

A qui s’adressent vos livres ?

Mes livres s’adressent essentiellement à tous ceux qui, comme moi, se sentent exclus, rejetés et stigmatisés par les Dogmes Conformistes de la société actuelle à l’intransigeance omniprésente. Mes recueils s’adressent également aux arrogants bien-pensants et qui se proclament supérieurs à tout. Leurs verbes accusateurs jugent et guillotinent les effrayés que nous sommes. L’écriture m’offre une tribune quasi publique, afin de m’exprimer sans peur et sans introversion phobique aux autres. Le message en est criant « on existe, et vous ne pouvez flinguer aucun d’entre nous, sous peine de reproduire les Schémas de la Weimar. L’écriture m’aide à exprimer toute la rage expiatoire que j’accumule depuis mon enfance déchue et dérobée.

Read more

Interview : Adrien Marquez-Velasco

politique-economie-adrien-marquez-velasco-lharmattanComment êtes-vous arrivé à l’écriture ?

L’écriture m’est venue très naturellement à l’âge de 16 ans en cours de philosophie. À l’époque l’envie de remettre en question le paradigme existant me plaisait déjà beaucoup. J’avais une relation vraiment privilégiée avec ma prof même si je n’ai jamais eu de régime de faveur. Elle m’a juste corrigé les premiers articles que j’avais rédigés et c’était déjà beaucoup pour moi !

À qui s’adressent vos livres ?

Mon rêve est de pouvoir adresser mes livres à n’importe qui. J’ai envie que tout le monde souhaite participer aux débats philosophiques et politiques qui me paraissent essentiels à notre époque toute particulièrement bouleversée et bouleversante.

Quel est le sujet de votre dernier livre ?

Alors ce sera plutôt quel est le sujet de mes derniers articles sur mon blog ? Ahah. Je parle beaucoup de liberté, du progressisme, du conservatisme, de l’individualisme, du collectivisme, des  riches,  des  moins  riches, de l’amour, des relations, de Dieu, des religions, de la politique et de l’économie. Ce sont les principaux sujets de discussion de LEC : Liberté-Evolution-Conservation.

Read more

interview : Michelle Monnet

310monnetComment êtes-vous arrivée à l’écriture ?

Lorsque j’étais enfant, j’adorais inventer des histoires pour mes petits cousins et cousines. Comme j’étais plutôt douée pour le dessin, je faisais des petites bandes dessinées. Mon imagination était fertile. C’est bien plus tard que je me suis lancée. Je suis passionnée par la spiritualité et les sciences paranormales et j’ai décidé de créer un oracle (jeu de cartes divinatoires), ensuite j’ai écrit le livre.

A qui s’adressent vos livres ?

Les deux livres que j’ai écrits sont sur des sujets totalement différents. Le premier est un livre ésotérique et le second c’est une biographie.

Quel est le sujet de votre dernier livre ?

Mon dernier livre parle de la vie d’une famille (la mienne) pendant la seconde guerre mondiale. J’avais très envie de rendre hommage à mes grands-parents. Ma grand-mère parce qu’elle a eu un parcours très difficile et malgré tout c’était une personne pleine de compassion, d’amour des autres et mon grand-père que je n’ai pas connu, parce que c’était un homme courageux qui s’est battu pour notre liberté. Je ne voulais pas que son nom ne soit qu’une gravure sur une plaque de monuments aux morts mais que l’on découvre l’homme, le mari et le père de famille aimant qu’il fût.

Read more

interview : Adélaïde dean

310adelaide-deanPar Frédéric Candian, auteur de plusieurs romans, dont Deux âmes dans l’antre des fous (Publibook, 2002) et La communauté de Thésée (Edilivre, 2009), ainsi que du recueil de nouvelles Le langage des oiseaux (Edilivre, 2015). Son site web : www.fredcandian.fr

Comment êtes-vous arrivée à l’écriture ?

J’ai toujours adoré écrire, dès l’enfance. A quatre ans, je rêvais de devenir écrivain. Les livres me fascinaient, et donc l’écriture aussi. J’aimais le geste, l’odeur de l’encre, la matérialisation des idées sur le papier. J’ai écrit mes premières nouvelles vers sept ou huit ans, mes premiers articles vers dix ans. Je fabriquais un petit journal avec des feuilles d’écolier et je le distribuai dans la résidence où je passais mes vacances ! Et cela n’a jamais cessé. J’ai exploré toutes les formes d’écriture : poésie, essais, romans, scénarii, articles journalistiques… Je me sens à l’aise dans toutes, avec une prédilection pour les romans courts toutefois. J’adore inventer des personnages, leur donner forme et vie, les voir évoluer. Bref, l’écriture est plus qu’une passion, elle fait partie de moi depuis toujours.

Read more

interview : Dimitri Balzan

310balzanblastPar Frédéric Candian, auteur de plusieurs romans, dont Deux âmes dans l’antre des fous (Publibook, 2002) et La communauté de Thésée (Edilivre, 2009), ainsi que du recueil de nouvelles Le langage des oiseaux (Edilivre, 2015). Son site web : www.fredcandian.fr

Comment êtes-vous arrivé à l’écriture ?

L’écriture fait partie de ma vie depuis mon plus jeune âge. A six ans, j’écrivais mes premières nouvelles dans lesquelles un gros Pikachu terrorisait les habitants d’un quartier ! Cette passion a ensuite jalonné toute mon adolescence, pour me conduire cette année à l’autoédition.

A qui s’adressent vos livres ?

A priori, je ne cible pas de public précis. Mes livres s’adressent aux vrais amis, aux curieux, et à tous les courageux qui aimeraient s’aventurer sur des chemins parfois troubles, inquiétants, dérangeants. Pour être honnête, je ne conseillerais pas mes deux premiers ouvrages aux âmes (trop) sensibles…

Read more

interview : Audrey Vallantain

310audreyPar Frédéric Candian, auteur de plusieurs romans, dont Deux âmes dans l’antre des fous (Publibook, 2002) et La communauté de Thésée (Edilivre, 2009), ainsi que du recueil de nouvelles Le langage des oiseaux (Edilivre, 2015). Son site web : www.fredcandian.fr

Comment êtes-vous arrivée à l’écriture ?

Aussi loin que je m’en souvienne, au temps des premières rédactions à l’école, les mots sont toujours venus facilement sur le papier, au fil de l’eau et au gré des situations. A bientôt 40 ans, j’ai eu envie de rassembler ces mots dans un roman.

Quel est le sujet de votre dernier livre ?

Je reprendrai pour décrire ce premier roman, le commentaire d’un lecteur que je trouve très bien approprié : un récit intemporel totalement centré  sur un duel psychologique entre les deux héroïnes et dans lequel le lecteur se laisse entraîner bien malgré lui.

Read more

1 2